Promis, je ne serai qu’indulgence et compréhension…

Ô surprise, il semblerait que notre nouvelle ministre des sports occupe un logement social... Oui mais elle, c'est différent, elle a vraiment le droit. Vite, vite, on s'empresse de nous rassurer en nous disant qu'elle était bien éligible à ce type logement et que de surcroît, elle paye un surloyer. Ouf ! On a failli… Lire la suite Promis, je ne serai qu’indulgence et compréhension…

Publicités

Et si on était payé pour être heureux ?

Payé pour être heureux ? Ne fronce pas les sourcils, lecteur cosmique. Je ne suis pas en train de te dire que j'aime tellement me complaire dans le malheur qu'il faudrait me payer pour être heureuse. Non je te propose plutôt qu'on ne soit plus payé pour travailler mais juste pour être heureux.  Aimer... ou… Lire la suite Et si on était payé pour être heureux ?

Le douloureux destin des gens riches et célèbres

Dans la vie, on encaisse de sacrés coups durs, on traîne de satanées casseroles. Souvent on souffre en silence, on traîne nos guêtres rue des coeurs brisés mais toujours on essaye d'aller de l'avant, quelque soit le sort plus ou moins tragique qui nous est réservé. Aujourd'hui, parce que j'ai envie de penser à plus malheureux… Lire la suite Le douloureux destin des gens riches et célèbres

Nous, on connaît la fin de l’histoire…

Ce matin, je lisais cet excellent article et je repensais à mes cours d'Histoire. Et puis à des films et des documentaires aussi. Tout ce qu'on a pu voir et écouter sur cette période noire de notre Histoire. Toutes ces fois où on a dit, écrit et lu : PLUS JAMAIS ça. Et notre jugement… Lire la suite Nous, on connaît la fin de l’histoire…

La valeur travail… cette belle fumisterie

Dès tout petit, on nous conditionne. Il faut bien travailler à l'école pour avoir un bon travail plus tard. Mais nous a-t-on demandé un jour si on avait envie de travailler ? Certainement pas car travailler n'est pas une envie mais un devoir. On doit travailler. Le "travail" a été placé au coeur du fonctionnement… Lire la suite La valeur travail… cette belle fumisterie

Notre belle cage dorée…

Samedi dernier en rentrant de balade, vision d'horreur, vision banale ? Un homme allongé sur un banc. Sans âge. Peut-être 70 ans, peut-être 50. Les traits déformés par l'alcool et l'épuisement. Il porte un vieux veston et son pantalon, baissé sur ses cuisses, laisse apparaître aux yeux de tous et dans l'indifférence générale, les vestiges… Lire la suite Notre belle cage dorée…