Promis, je ne serai qu’indulgence et compréhension…

clin d oeil

Ô surprise, il semblerait que notre nouvelle ministre des sports occupe un logement social…

Oui mais elle, c’est différent, elle a vraiment le droit.

Vite, vite, on s’empresse de nous rassurer en nous disant qu’elle était bien éligible à ce type logement et que de surcroît, elle paye un surloyer.

Ouf ! On a failli avoir peur.

Est-ce qu’on est surpris qu’un nouveau ministre, qu’un haut fonctionnaire, qu’une personne aux revenus conséquents occupe un logement social ? 

Non.

Si j’avais le temps, je ferais bien quelques recherches et je vous sortirais la liste de tous ces futurs ministres et autres qui étaient éligibles à un logement social. Tous ces gens de bonne foi qui n’ont absolument pas fait jouer leurs relations pour obtenir ces logements. Qui ont fait comme tout le monde, qui ont rempli leur petit dossier et qui ont patiemment attendu qu’il arrive jusqu’en haut de la pile. En expliquant à leurs enfants que pour l’instant, ils allaient devoir continuer à vivre dans un 20 m² à cinq.

Comment ?

On me fait savoir que ce n’est pas exactement comme ça que cela se passe pour nos  futurs dévoués ministres. Oui c’est vrai, eux, ils pourraient payer le loyer d’un 80m² dans Paris. Mais ils trouvent ça tellement plus pratique, le logement social. Il y a un côté « proche du peuple » qui fait son petit effet. Une sorte d’apologie de la mixité sociale, très bien vue dans certains milieux. À moins que ce ne soit tout simplement l’occasion de profiter d’un bon filon, d’une bonne petite aubaine aux frais de la collectivité ? Un appart au coeur de Paris à prix défiant toute concurrence.

Champagne.jpg

Alors on n’hésite pas. On est même prêt à payer un surloyer. On n’est pas des salauds quand même. Oui, parce qu’on a les moyens de payer un surloyer. On prend la place de quelqu’un, d’une famille qui elle a juste besoin d’un logement urgemment. On est sans scrupules parfois. On se dit qu’il suffit de payer pour avoir le droit ou plutôt le passe-droit  de faire ce que l’on veut.

Moi je vous propose d’aller encore plus loin. Allez, soyons fun. Et si on testait les repas aux restos du coeur, allez ça pourrait être sympa comme expérience. Qui n’en a jamais rêvé? Mais attention on paye, hein et plein pot ! Il faudrait pas qu’on vous accuse de profiter du système.

Comment ça à la fin y aurait plus à bouffer pour ceux qui ont vraiment faim ? Rhooo tout de suite l’exagération, c’est vilain ça de culpabiliser ceux qui ont les moyens. 

Et après on s’étonne de la rupture du lien de confiance entre les « élites » et la population. Ou plutôt on fait semblant de s’étonner. On déplore le « tous pourris ».

Juste une info, au cas où, les rues, les hôtels sociaux, les appart’ insalubres et étriqués sont remplis de gens éligibles aux logements sociaux. En quoi sont-ils moins prioritaires qu’une ancienne championne de natation ou qu’un.e futur.e ministre ?

Aileza-cosmique

Publicités

10 réflexions sur « Promis, je ne serai qu’indulgence et compréhension… »

  1. Ben voyons, qu’est-ce qu’on en a à foutre du sur loyer ! on a pas construit des HLM pour payer des sur loyer mais au contraire pour que les gens qui n’ont pas grand chose puisse se loger à bas prix…Oui, elle devait être éligible quand elle avait 20 ans, qu’elle commençait sa carrière de sportive. aujourd’hui en tant que ministre, elle gagne combien ? 10000 euros tandis que tant de famille attendent dans des hôtels miteux ou des apparts insalubres en banlieue qui prennent feu. C’est à vomir !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair, si les HLM allaient en priorité à ceux qui en ont vraiment besoin, ce serait déjà une grande partie du problème réglé. Que certains, au lieu de faire semblant d’être préoccupés par la question, fassent déjà le ménage dans leurs propres rangs en cessant d’attribuer ces logements à leurs copains, ce serait un bon début.

      J'aime

  2. Ca doit être pas mauvais comme restau, les Resto du cœur, vu le nombre de personnes qui s’y bousculent et leur clientèle ne fait que s’accroitre d’année en année … Pour ceux qui ont faim, ils ont qu’à se serrer la ceinture, dans leur taudis et puis arrêter de se plaindre !!!

    Tu vois, moi aussi, je sais n’être qu’indulgence et compassion 😉

    Aimé par 2 personnes

    1. ça ne m’étonne pas de toi tu es la bienveillance même 😀
      On vit vraiment une époque cynique…

      J'aime

    1. Moi aussi ça me fout en rogne ce genre de situations. Alors que le problème du logement pourrait être bien plus simple à régler si on regardait la réalité en face…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s