La malédiction du dernier rouleau de PQ

Tu le sens venir l’article métaphysique, lecteur cosmique ? Eh bien tu ne crois pas si bien deviner car métaphysique, je dirais même plus, philosophie, il y aura. Mais rassure-toi, le tout enveloppé de beaucoup de légèreté et d’un soupçon de n’importe quoi.

Je souhaitais te parler d’un événement auquel je suis régulièrement confrontée que j’ai élégamment appelé « malédiction du dernier rouleau de PQ » pour que tu saisisses bien l’ampleur du phénomène et le désarroi dans lequel cela me plonge.

À chaque fois que je fais des courses, systématiquement, j’oublie d’acheter quelque chose. Pire que ça, parfois j’oublie LA chose qui est à l’origine de mon départ tambour battant vers le magasin le plus proche. J’oublie la seule chose dont j’ai peut-être vraiment besoin.

Essayons d’analyser ce phénomène…

Suis-je paralysée par la possibilité symbolique de pouvoir tout avoir ?

Au contraire, suis-je rebelle à toute idée de possession ?

Ecoeurée par cette notion de trop-plein véhiculée par la société de consommation ?

Ou simplement tête en l’air ? Ou amnésique ?

Des années que ça dure. Des années passées à courir après cette sensation de bien-être, celle que l’on doit ressentir quand TOUS nos placards sont remplis de toutes les choses essentielles et superflues dont on ne peut se passer. Ce bonheur dont, il faut bien le dire, je me sens privée et ce, malgré tous les efforts et toutes les stratégies les plus sophistiquées pour y remédier. Les listes censées être exhaustives, les post-its éparpillés aux 4 coins de la maison, les graffiti au creux de la main. J’ai tout tenté.

Quoique je fasse, quoique j’entreprenne, je serais éternellement confrontée à cette sensation d’inachevé, voire même de manque. Évidemment, on pourrait légitimement se demander si on a réellement besoin de ce qui nous manquequand je te disais qu’on parlerait philo… 

manque de papier toilette

Eh bien hier, j’ai eu un embryon de réponse quand, j’ai découvert avec horreur que je tenais en main le dernier rouleau de PQ de toute la maisonnée. tu as sûrement vécu pareille situation, je te laisse imaginer l’angoisse dans laquelle j’ai été instantanément plongée

Sachant que la veille, je croyais avoir acheté l’essentiel pour survivre toute une semaine… Horreur et consternation. Et doutes…

Car qui sait si un jour prochain, j’éprouverais enfin ce sentiment de plénitude, en ouvrant mes placards…

Et si tu considères que  ce sujet bien superficiel n’est pas digne de toi, rassure-toi, je volerais de nouveau bientôt dans les hautes sphères cosmiques !

Et toi, es-tu victime de cette malédiction ? Te manque-t-il systématiquement quelque chose quand tu reviens des courses ?

Aileza-cosmique

 

Publicités

18 réflexions sur « La malédiction du dernier rouleau de PQ »

  1. Bonjour toi,
    Je te lis ce matin à 6h25 et je me dis ouf, je ne suis pas la seule 🙂 J’arrive moi -même à oublier d’acheter un des éléments écrits sur ma liste !! Je te propose un truc, je fais tes courses, tu fais les miennes 😉
    Bon mardi
    Cécile

    Aimé par 1 personne

  2. Nous avons récemment vécu le drame du dernier rouleau que l’on croyait avoir mais que l’on avait pas. Plus une goute de PQ a la maison ! Merci d’avoir eu le courage d’aborder un sujet si délicat.

    Aimé par 1 personne

  3. Un autre des grands théorèmes de la vie effectivement ! Oui ça m’arrive toujours, et pourtant, comme je fonctionne beaucoup avec des drives, j’essaie de remplir mon panier au fur et à mesure des besoins… Mais non, il manque toujours un produit improbable et indispensable… Cela dit, on trouve toujours une solution pour patienter ou s’en passer (mais quand c’est le dernier rouleau de PQ c’est plus difficile…), alors je rejoins ta question : a-t-on vraiment besoin de ce qui nous manque ?

    Aimé par 1 personne

    1. Je vais proposer ce sujet pour le bac philo de l’année prochaine, qu’est-ce que t’en penses ?^^

      J'aime

  4. A chaque fois que je reviens des courses, tu peux être certaine que je reviens avec tout sauf ce que j’étais partie chercher au début! Et oui LE truc indispensable que j’oublie les 3/4 du temps et que je m’étais jurée de ne pas oublier cette fois-ci.
    Du coup avec Loulou on fait des listes!
    Mais souvent, une fois dans le magasin, je me tourne vers lui et je lui dis « tu sais ce qu’on a oublié? ». LA LISTE!!!!
    Tu crois que ça se soigne ma belle?

    Aimé par 2 personnes

    1. Oh oui ma plénitude ! je m’imagine dans un transat avec un paquet de rouleaux de PQ coincé sous les pieds, le bonheur absolu quoi 😀

      Aimé par 1 personne

  5. 🙂 🙂 Oui systématiquement ! Mais contrairement à toi, c’est quelque chose que je n’avais pas noté sur la liste 🙂 Je prends pourtant souvent le temps de tout bien lister, pars sur de mon coup et banco quand je déballe, l’objet manquant se fait incontournable ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Mieux que ça, en général il me manque juste ce à quoi j’avais pensé avant de partir faire les courses.Les 2 ou 3 trucs les plus important quoi ! Pourquoi ? eh ben parce que je résiste à la liste, je ne fais pas de liste… mais ça me soulage un peu de voir que je ne suis pas seul a ne pas faire de liste. j’ai toujours l’impression d’être la tête en l’air de service. Bisous

    J'aime

    1. J’essaye aussi de ne pas faire de liste pour faire travailler ma mémoire, mais je dois me rendre à l’évidence c’est un échec total 😀
      Bisous

      J'aime

  7. Il me manque toujours quelque chose…quand je reviens des courses. Pour le PQ, j’ai mis fin au problème en achetant les plus gros paquets que je puisse trouver. Récemment j’en ai acheté un de 48 rouleaux. Ca me fait bizarre de l’écrire…peut-être qu’il y a en a plutôt 24, mais assez gros pour faire l’équivalent de 48 rouleaux. Ah le PQ, toute une histoire o_O parfois je rêve d’être née arabe et d’avoir une douchette dans mes toilettes.

    Aimé par 1 personne

    1. Je croyais que c’était au Japon qu’un petit jet d’eau venait nous chatouiller les fesses après les petites et grosses commissions 😀
      Bref c’est une problématique planétaire, chacun y trouve sa solution.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s