Qui pour faire le plus beau métier du monde ?

Les grandes vacances approchent à vue d’oeil et bientôt des millions d’élèves et de profs vont faire de nombreux envieux en savourant leurs congés. Pourtant, j’ai entendu dire que le ministère de l’Éducation Nationale avait de plus en plus de difficultés à recruter des enseignants. Des années maintenant que le métier ne fait plus recette. Désormais dans certaines académies même le primaire n’attire plus.

classe rangée

Étonnant.

Plus personne pour apprendre à lire et compter à nos chères têtes blondes ?

Plus personne pour profiter d’un CDI assorti de 16 semaines de vacances par an ?

Plus personne pour être payé au moins 2000 € par mois pendant la plus grande partie de sa carrière ?

Plus personne pour organiser kermesses, classes vertes et ateliers théâtre ?

Plus personne pour surveiller la cour de récréation par tous les temps et dans un bruit comparable à celui d’un avion au décollage ?

Plus personne pour se farcir des réunions à l’infini et des animations pédagogiques insipides en plus des heures de cours ?

Plus personne pour corriger trente cahiers midi et soir après la classe ?

Plus personne pour préparer ses cours le week-end et tard le soir ?

Plus personne pour se faire insulter par des parents parce que Junior a perdu ses moufles en cachemire ?

Plus personne pour se faire frapper par des parents parce que Loulou a eu une mauvaise note ?

Plus personne pour instruire trente gamins surexcités quand d’aucuns n’arrivent pas à gérer leur unique enfant ?

Plus personne pour arriver aux vacances à genoux, un tube d’anxiolytiques coincé entre les dents ?

Plus personne pour se faire traiter de feignants par la moitié de la population française ?

Vous vous dîtes que j’exagère mais alors comment expliquer ce manque d’engouement pour ‘feu’ le plus beau métier du monde sachant qu’un nombre grandissant d’individus subi chômage, temps partiels, salaires de misère et emplois précaires ?

Heureusement, il semblerait que le ministère ait trouvé la parade pour stopper l’hémorragie…

réforme-magique

Augmenter les salaires des enseignants pour remotiver les troupes et susciter de nouvelles vocations ?

Bien sûr que non. On ne va quand même pas continuer à arroser ces privilégiés qui grèvent le budget de l’État.

Traiter les profs avec considération et arrêter de les dénigrer en répandant de fausses informations sur leurs salaires et leurs carrières dans les médias ?

Bien sûr que non. Pourtant ça ne coûte rien la considération. Mais monter des groupes de la population les uns contre les autres reste une option tout à fait intéressante en politique. Taper sur les uns pour détourner l’attention des autres, ça marche toujours.

Baisser le recrutement des profs des écoles à bac +3 ?

En voilà une bonne idée. Pas un centime à débourser et un bel appel d’air. C’est brillant. Ces cons de profs vont sûrement râler parce qu’ils râlent tout le temps. Ils se rendront encore plus impopulaires et c’est tant mieux.

Abaisser le niveau de recrutement des profs à bac + 3 n’est pas un problème en soi. À bac+3, on sait lire, écrire et compter. Mais en quoi cette mesure va-t-elle rendre le métier plus attractif ? Le nombre de candidats aux concours va augmenter mécaniquement mais quand ils découvriront la réalité du terrain, ils ne seront pas plus satisfaits de leurs conditions de travail que leurs aînés. Et dans quelques années le problème du recrutement se reposera. Et alors quelles solutions à ce moment-là ? On recrutera au niveau bac ?

Pendant que notre gouvernement est occupé à trouver des « solutions miracles » à base de poudre de perlimpinpin, des profs continuent à faire des dépressions, à démissionner, à se suicider, à être démotivés et épuisés.

Et après on se demande, la bouche en coeur, comment on pourrait bien lutter contre l’ignorance, l’obscurantisme et la montée des extrémismes religieux et politiques qui menacent notre pays ?

Une petite idée ?

devise-éducation

Je ne sais pas… En misant tout sur l’Éducation par exemple. En se servant de ce formidable outil qu’est l’Education Nationale, de toutes ses infrastructures et de tous ses enseignants qui croient encore en leur mission. Qui croient qu’ils ont un rôle à jouer pour éveiller et former les citoyens de demain à plus de tolérance, ouverture d’esprit et sens critique.

Aileza-cosmique

 

Publicités

23 réflexions sur « Qui pour faire le plus beau métier du monde ? »

  1. Quand je pense qu’on m’a refusée l’entrée en Master 1 MEEF qui forme au métiers de l’enseignement parce qu’il n’y a pas de place… C’est une sacrée coïncidence de lire ton article alors que je me lance en solo dans la préparation du concours d’entrée dans l’éducation nationale pour être professeur des écoles….

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis avec toi Julie, je te soutiens pour arriver à bout de ce beau projet. Tu as toutes les qualités pour faire une très bonne prof des écoles, je le pense réellement 🙂

      J'aime

  2. Je suis grave d’accord avec toi. Quand je vois la patience, le dévouement et l’implication des enseignants de mes enfants, je suis toujours scandalisée par les discours anti-profs « avec leurs 18h de boulot par semaine, les fainéants gnagnagna » (parce que préparer des cours et corriger des copies, c’est bien connu, ça ne prend aucun temps). Moi je suis pour un soutien total et sans faille de la hiérarchie à l’autorité des professeurs, alors que ce qui est pratiqué, c’est plutôt la curée médiatique et démagogique. Ça me dégoûte.

    Aimé par 1 personne

    1. Et moi j’adore ton commentaire. Quand je serais ministre de l’éducation, je le ferais encadrer et afficher dans toutes les salles des profs du pays. A lire en cas de blues 🙂

      J'aime

        1. Tu m’étonnes… Sinon j’avais remarqué que t’étais un tout petit peu instit. Bon courage pour tenir jusqu’à tes vacances bien méritées !

          J'aime

  3. Le concours d’entrée était ouvert aux bac + 3 il n’y a pas si longtemps. Avec une formation de 2 ans après, avec des stages plus ou moins longs en école. Formation pendant laquelle les enseignants recevaient un salaire. Le passage au master pour le recrutement avait comme objectif de diminuer le coût de la formation : plus de formation de payée, on recrutait au bac+5 en proposant aux personnes qui avaient envie de passer le concours de faire un master spécifique pour les former. Master pendant lequel ils n’étaient pas payés, contrairement aux années de formation avant. Et mécaniquement on gagnait 2 ans de salaires de profs.
    Personnellement, j’ai passé le concours juste l’année de la masterisation. Je l’ai eu. Haut la main à l’écrit, de justesse à l’oral (je pensais passer les épreuves en juin, elles ont eu lieu en avril, et j’avais accouché en décembre, je vous laisse imaginer mon niveau de préparation!). Quoiqu’il en soit je l’ai eu…et comme j’étais mal classée, j’ai eu la chance de me voir proposer un poste à 300 km de chez moi. Avec 2 enfants en bas âges et un magnifique salaire de débutant à 1300€, il m’a semblé impossible 1/ de séparer leur père de ses enfants pendant toute la semaine (ou d’être séparée de mes enfants pendant la semaine), 2/ d’assurer financièrement un second logement. J’ai donc renoncé au bénéfice du concours.
    Il faut dire qu’un an de pratique m’avait vacciné : que tous ceux qui pensent qu’être instit est un métier cool passent le concours!

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ce long message 🙂
      Il y aurait tant à dire sur le recrutement des instits et profs en général. Je pense en particulier à ceux qui sont recrutés en tant que contractuels, qui font offices de fusibles et qui sont payés 10 mois sur 12… Bref l’éducation n’est clairement toujours pas une priorité pour ceux qui nous dirigent…

      J'aime

  4. Ma maman était instit… quand je lui ai dit que je voulais être enseignante, elle m’a répondu : l’enseignement, c’est le métier que le diable n’a pas voulu ! J’admire ceux qui ont le feu sacré ! Je n’ai pas continué dans cette voie car je sentais que je me donnerais à fond et que je ne tiendrais pas le coup…
    Bisous ma belle ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Connaissant ta sensibilité et ton implication pour ton travail, tu as eu raison de passer ton chemin. D’autres s’y sont brûlés les ailes… si tu vois ce que je veux dire 😉
      Bises ❤

      J'aime

  5. J’ai une admiration sans limite pour le corps enseignant!
    Toutefois force est de constater que l’humain n’est guère au centre des préoccupations du gouvernement. Pourtant nous savons tous que l’éducation est la clé pour faire face aux désastres de ce monde.
    Grosses bises et merci pour ce très très bel article.

    Aimé par 1 personne

  6. J’ai une question (qui rejoint la réflexion de Doublerose) : du fait qu’on remet le recrutement à Bac +3, est-ce qu’on va remettre en place la formation nécessaire de 2 ans ?
    Après, miser sur l’éducation des nouvelles générations, l’ouverture d’esprit, l’esprit critique, tu n’y n’y penses pas, grande folle que tu es ???!!! C’est nettement plus productif d’entasser des gamins à 25 dans des algécos de chantier qui peuvent à peine en accueillir 18 en théorie … Sachant que lesdits algécos sont en plein soleil et soumis aux diverses intempéries (je te laisse imaginer les conditions de travail du maitre et d’apprentissage des enfants quand il pleut, il grêle ou tout simplement en été) … Bref, parfait pour former de futurs moutons qui préfèreront regarder les 3 brins d’herbe que grignote le voisin plutôt que la magnifique prairie qu’ils se conservent rien que pour eux.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour la future formation, je ne sais pas ce qui va sortir du chapeau. Ils vont sûrement nous bidouiller un truc qui leur coûte pas un rond…
      On se rejoint pour l’esprit critique en écrivant la dernière phrase de mon article, je me suis dit que c’était pas vraiment dans l’air du temps de vouloir faire de nos enfants des libres-penseurs. Quant aux préfabriqués, ça c’est la commune qui gère pas le ministère donc ce n’est pas près de bouger dans ton village…

      J'aime

  7. Sauf que le rectorat a la main sur la possibilité (ou non) d’ouvrir des classes… Je prends l’exemple de chez moi: 120 gamins sont prévus pour l’année prochaine, si on n’ouvre pas de classe supplémentaire, il y aura une classe de maternelles (TPS à GS) avec 28 mômes, les grands qui n’ont tjs pas d’école digne de ce nom devront s’entasser à plus de 25 dans les algécos (que le maire a mis plus d’un an à installer mais c’est un autre débat et effectivement, ça ne s’arrangera pas avant les prochaines municipales). Et le rectorat nous refuse l’ouverture d’une classe (alors que les chiffres montrent le dynamisme de la micro-région et l’augmentation quasi-continue des effectifs). Tout ça reflète le jemenfoutisme de nos chères têtes de cons (excuse: politiques) vis à vis de nos enfants et leurs apprentissages.

    Aimé par 1 personne

    1. Exact. S’ils n’ont pas le budget pour ouvrir, ils n’ouvriront pas de nouvelle classe. On se vante de dédoubler les classes de CP en zone prioritaire mais c’est au détriment des autres. Y compris des CE1-CM2 de ces mêmes zones prioritaires…

      J'aime

  8. Tu pose exactement le doigt sur le pourquoi du comment j’ai laissé tombé instit… maternel. Exit les cahiers à corriger mais des jeux à préparer (et pour en avoir fait pas mal, ca te bouffe un temps dingue) mais déjà: la gestion des classes surpeuplée, déjà les parents qui préfèrent engueuler le prof plutot que le gamin, déjà t’entendre dire « c’est facile comme métier, tu fais jouer les enfants toutes la journée » (avec des jeux qui ont un but éducatifs derrière mais cela reste des jeux, n’est ce pas?) et déjà: « oh tu le fait pour les vacances? » (quand on sait a quel point je déteste les vacances…

    Parfois je me dit qu’en plus des bambins, il y a les parents à éduquer. En Belgique, on se tâte à passer les études de trois à quatre ans car on se rend compte qu’instruire les plus petits est plus complexes qu’il n’y parait.

    Aimé par 1 personne

    1. Ha, ha ! Très juste, il faudrait presque d’abord éduquer les parents avant les enfants… en leur faisant faire un petit stage dans une classe par exemple^^.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s